Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

SOUS LES PAVES, LA PLAGE, EN 68

Actualité générale de l'Alliance Navale

-

21/02/2020

Si nous avions dû choisir un nom pour notre promotion, sans nul doute et à l’unanimité nous l’aurions appelée « Promotion Sous les pavés la plage » reprenant ainsi le slogan des étudiants soixante-huitards de la Sorbonne et de Nanterre. Imaginez alors les sourcils levés, un œil scrutateur et l’autre inquiet des hauts représentants de la strasse et loufiats instructeurs. Ils ne s’en seraient pas remis. Mais la Marine a ses us et coutumes et les promotions se caractérisent par le millésime d’intégration. Tant mieux pour eux.

Pour la 7ème fois nous nous retrouvions, au moins pour ceux qui ont pu venir en cette période de congés scolaires, à l’occasion du 50ème anniversaire du départ de notre « Jeanne ». Traditionnellement les 50 ans d’entrée à l’Ecole navale se commémorent à l’Ecole même ; traditionnellement il n’était pas d’usage de commémorer le départ de la campagne Jeanne d’Arc. Les traditions sont faites aussi pour évoluer avec le temps et selon les circonstances ; la Jeanne  a laissé un souvenir si fort dans la formation et l’esprit des « bordaches » que, disparaissant, elle a légué son nom à une mission en tous points similaires qui s’appuie désormais sur un PHA  et une frégate de conserve. 

Il y avait ainsi plusieurs raisons pour que la 68 se réunisse à Toulon à l’occasion du prochain appareillage de la mission Jeanne d’Arc :

  • La 66 l’avait fait et avait ainsi ouvert la voie à une nouvelle tradition, et les participants en avaient conservé un excellent souvenir, pourquoi pas nous ?
  • Certains n’avaient pas pu se rendre en Bretagne il y a deux ans pour célébrer les 50 ans de notre intégration, autant leur offrir une possibilité de se rattraper.
  • Plus important, la Jeanne constituait un passage de témoin entre l’élève-officier et l’officier-élève. Evènement qu’il nous a paru important de commémorer. 
  • Désormais partant de Toulon c’était une occasion pour faire venir dans le sud les récalcitrants-insoumis et montrer qu’à Toulon il peut faire beau et chaud en février.
  • Enfin nous voulions associer une fois au moins les officiers issus de la première promotion de l’EMF qui nous avaient rejoints à la Baille en 1969 et avaient partagés ensuite une demi-Jeanne avec nous. Nous voulions aussi associer à cet anniversaire les 6 commissaires et les 3 administrateurs des Affaires Maritimes qui avaient partagés dans différents postes ces 7 mois de campagne.

Rendez-vous fût fixé aux participants le 12 février pour un cocktail-dînatoire au Conservatoire de la Tenue. Le cadre et la qualité du cocktail seront les deux premiers regrets des absents. Le plaisir de retrouver certains presque perdus de vue, un autre. Pour qualifier la qualité de la prestation, il serait possible d’utiliser cette expression typiquement « marine » : c’était fromage et dessert.

La journée du 13, à bord du PHA MISTRAL, avait comme thème « l’échange » : accueil et mot du commandant, visite, déjeuner en présence de tous les midships, présentation par le Directeur de l’Enseignement, mot de Philippe Sautter et tables rondes avec les midships pour répondre à leurs interrogations sur tous les sujets souhaités. Sans réduire l’intérêt des autres moments mentionnés, trois points ont retenu notre attention : le déjeuner par petites tables avec trois midships ou commissaire et un « vénérable ancien » ce qui a déjà donné l’occasion de répondre à certaines des questions qu’ils se posaient ; la présentation de la formation des élèves désormais tous mélangés quelle que soit l’origine, par le Directeur de l’Enseignement, faisant part avec humour de quelques statistiques historiques sur la 68 qu’il avait eu le courage et la pertinence de chercher, ce qui a permis d’identifier des constantes et de fortes évolutions aussi ; et les tables rondes organisées par spécialités (surface, aéro, sous-marins, fusiliers-commandos). Avions-nous une angoisse, nous les organisateurs concernant le déroulement de cette journée et l’animation des tables-rondes ? Un peu effectivement mais l’intérêt des midships en fit le succès. Leurs questions, nombreuses, l’attention qu’ils ont portée à nos témoignages – sans parti pris – en sont les témoins. Sont-ils différents de ce que nous étions ? Oui. Leur grande maturité a été le mot le plus souvent cité après la visite. Ensuite vient leur aisance à aborder certains aspects du métier avec des gens de 50 ans de plus qu’eux, et leur grande curiosité. Nous avons tous été impressionnés par la présentation du Directeur de l’Enseignement qui nous a clairement décrit la richesse complexe de leur cursus de formation. 

Enfin le 14, une visite du Toulon historique sous la houlette de madame Célérier qui connaît parfaitement son sujet et a passionné les participants 

Le succès est-il réel ? Le 12, le discours était : « je suis venu, c’est la dernière fois, il fallait donc y être ». Le 14, au départ, « on se revoit quand » ?

Au moment où vous lirez ces lignes, le MISTRAL et le GUEPRATTE auront appareillé le 26 février. Leur périple la conduira jusqu’en Nouvelle-Calédonie pour participer à un exercice interarmées et international, important pour la Marine et la place de la France dans le Pacifique. 

Reste à espérer que les midships de la mission JEANNE D'ARC 2020 n'oublieront pas trop vite les témoignages de leurs grands anciens. Quant à ces derniers, il est indéniable qu'ils ont pris, après ces journées, un sacré coup de jeune (ils le croient) !

Jean-Patrick Pluvinet (avec le concours bienveillant des autres mousquetaires organisateurs : Didier George, Gildas Illien, Loïc Urvoy)


857 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité générale de l'Alliance Navale

Quelques recommandations du service de psychologie appliquée de la marine.

photo de profil d'un membre

Association AEN

27 mars

Actualité générale de l'Alliance Navale

POINT DE SITUATION COVID-19SIRPA MARINE, lundi 23 mars 2020

photo de profil d'un membre

Association AEN

24 mars

Actualité générale de l'Alliance Navale

Coronavirus : les sous-mariniers, rois du confinement, encouragent les Français,

photo de profil d'un membre

Association AEN

23 mars