/medias/image/12359102655d7953779f6a5.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

QUELQUES NOUVELLES DE LA MARINE

Actualité générale de l'Alliance Navale

-

28/06/2019

Quelques éléments d’actualité


  • Le chef d’état-major de la marine à bord de la FREMM Normandie

Le 25 juin, l’amiral Prazuck a rendu visite à l’équipage d’armement de la Normandie, aux côtés de la Ministre des armées. La Normandie, 6e FREMM, a été admise au service actif le 21 février dernier. Elle rejoindra bientôt son port base, Brest, pour une réception par la marine prévue cet été avant un premier déploiement longue durée l’hiver prochain.

Avant une visite du bord en compagnie de Madame Parly, ministre des armées, et de Monsieur Hervé Guillou, directeur général de Naval Group, l’amiral Prazuck s’est adressé à l’équipage, à la cafétéria du bord. Il est revenu sur la polyvalence des FREMM, « une polyvalence d’excellence, pour ces nouveaux fleurons de la marine nationale. Vous avez réussi à relever ce défi technologique qui est également un défi de formation, pour que chaque marin se familiarise avec ce bateau complexe. »

La réception de la Normandie marque la fin de la série des 6 FREMM multi-missions avant l’arrivée des deux autres FREMM aux capacités de défense aérienne renforcées qui seront remises à la Marine nationale d’ici 2022.


  • Relève en méditerranée orientale entre le Guépratte et l’Aconit.

Le 22 juin 2019, le Guépratte a été relevé par la frégate légère furtive Aconit pour assurer la permanence opérationnelle en zone de méditerranée orientale. Déployée depuis le mois d’avril en méditerranée orientale dans le cadre de l’opération Chammal, la frégate légère furtive Guépratte a effectué une mission de recueil de renseignement dans cette zone stratégique, au carrefour de nombreux enjeux économiques et géopolitiques. Ces renseignements collectés ont contribué à l’appréciation autonome française sur ce théâtre d’opérations. Lors de cette passation de suite à la mer sur le théâtre d’opérations, les états-majors des deux unités ont pu échanger et se transmettre les éléments utiles à la bonne réalisation de la mission. Outre la patrouille commune, cette journée a été l’occasion de réaliser des exercices conjoints, axés sur la préparation au combat, entre deux sisterships de la classe La Fayette.


  • FAZSOI : Mission d’évaluation du péril aviaire sur l’île de Tromelin. 

Du 17 au 21 juin 2019, le patrouilleur polaire Astrolabe a embarqué une dizaine de personnes des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), dont trois experts de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) et un détachement hélicoptère Écureuil afin de conduire une mission d’évaluation du péril aviaire sur cet îlot d’un kilomètre carré. L’enjeu était d’évaluer le risque de mettre en œuvre un avion ou un hélicoptère, souvent unique moyen d’atteindre Tromelin, pour ravitailler l’île et assurer la relève, tous les deux à quatre mois, des trois personnels qui y sont déployés. Depuis 10 ans, suite à une campagne d’éradication du rat, la population aviaire de l’île s’est progressivement reconstituée jusqu’à atteindre en 2017 un niveau incompatible avec l’accueil de l’avion militaire CASA du détachement aérien 181 (La Réunion) jusqu’alors en charge de conduire les opérations de relève. L’île présente une avifaune exceptionnelle qui doit être préservée. Le développement d’un site de ponte et des abris de nombreuses espèces sur un espace aussi restreint a rendu difficiles les opérations de ravitaillement et la conduite des relèves. Cette mission se devait d’apporter les réponses à ces enjeux.

Dans le but de tester de nouveaux vecteurs, les TAAF ont donc demandé au général de Vidaud commandant supérieur des FAZSOI, le concours de L’Astrolabe. Ce navire dispose d’une plate-forme hélicoptère et l’équipage est habitué à travailler avec un détachement Écureuil civil en Antarctique. Finalement, la population aviaire du moment n’aura pas perturbé les mouvements de l’hélicoptère, qui a effectué sans problème plusieurs déposes de personnel et de matériels. La DGAC a pu tester plusieurs techniques d’effarouchement – ultrasons, technologies laser ou encore un drone – et produira un rapport qui bénéficiera tant aux FAZSOI qu’aux TAAF pour décider de la reprise ou non des liaisons aériennes.

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.


  • Mission Jeanne d’Arc : Coopération avec la Marine Mexicaine.

Déployé depuis le 25 février dernier, le groupe Jeanne d’Arc poursuit sa mission en mer des Caraïbes et dans le golfe du Mexique. L’occasion pour eux d’organiser de nombreuses manœuvres et rencontres avec la marine mexicaine (Armada de Mexico). Le 10 et 15 juin 2019, L’équipage du porte-hélicoptères (PHA) Tonnerre et de la frégate (FLF) La Fayette ont menés des exercices d’évolutions tactiques (EVOLEX), de présentation au ravitaillement à la mer (PRERAM) et des manœuvres aviation (MANAVIA) avec les patrouilleurs de haute mer mexicains Guanajuato, Oaxaca et Bicentenario de la Independencia.

Ces manœuvres ont permis de faire des embarquements croisés de marins français et mexicains. Ces échanges ont été l’occasion de renforcer l’interopérabilité et la connaissance mutuelle entre les marins des deux pays en leur permettant de conduire des exercices au cœur d’un bâtiment allié. Pendant l’escale à Vera Cruz, les officiers-éléves de la mission Jeanne d’Arc 2019 ont été invités à rencontrer leurs homologues mexicains à la Heroica Escuela Naval Militar pour une journée de visite et de cohésion. Ils ont notamment pu découvrir les formations et les installations dont bénéficient les cadets mexicains.


  • Exercice Cèdre bleu

Du 17 au 22 juin, le porte-hélicoptère amphibie Dixmude, et la frégate de type La Fayette Guépratte participeront à l’exercice amphibie « Cèdre Bleu », au large du Liban.

Cèdre Bleu est un exercice ponctuel qui s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre la France et le Liban. Le scénario complexe allie un déploiement amphibie à des manœuvres aéroterrestres. En 2019, le volume de force engagé est inédit avec près de 1000 militaires français et libanais issus des marines et armées de Terre des deux pays. Cèdre Bleu contribue ainsi à la montée en puissance tactique et opérationnelle des forces armées libanaises et renforce l’interopérabilité notamment dans le domaine de l’amphibie et de l’appui aérien.

Embarqué depuis le 28 mai à bord du Porte-Hélicoptère Amphibie (PHA) Dixmude, le Groupement Tactique Embarqué (GTE) Lyautey, sous le commandement du 1er régiment de spahis, intègre à cette occasion une équipe bilatérale franco-libanaise pour la planification et le commandement de ces manœuvres amphibies.

Arrivé à Beyrouth le 13 juin, le GTE Lyautey a terminé la phase de préparation de la manœuvre amphibie et de l’exercice aéroterrestre qui a été validée par les autorités militaires libanaises et françaises les 17 et 18 juin lors d’un « rehearsal » en conditions réelles pour la partie amphibie.


  • Le Guépratte participe à Argonaute 2019.

Les 29 et 30 mai 2019, la frégate type La Fayette Guépratte a participé à l’exercice Argonaut 2019. Organisé par la marine chypriote, cet exercice consistait à mettre en œuvre des moyens de recherche et de sauvetage (search and rescue, SAR) issus de 7 pays, au cours d’un scénario simulant le crash d’un aéronef puis la disparition d’un navire à passagers au large de Chypre. Sous le contrôle du Joint Rescue Coordination Center (l’équivalent d’un CROSS), cet exercice SAR a permis de mettre en œuvre une organisation complexe composée de bâtiments et d’aéronefs afin de localiser et de sauver des naufragés. Le Guépratte a eu pour responsabilité de coordonner l’ensemble des opérations de recherche et de sauvetage de jour. Ce travail de centralisation a permis de répondre à l’ensemble des attendus de l’exercice tout en renforçant la capacité d’interopérabilité de nos marines respectives. Il a également été l’occasion pour les marins du Guépratte de travailler avec un hélicoptère AB412 Britannique.


Vivez marin ! 

  • « Des filles en poupe », une équipe féminine de la Marine nationale au rallye « la rose des Sables » !

Deux premiers-maîtres féminins du GTR de Brest, le PM Comorg Navit Bouguelmouna, et du GTR de Toulon, le PM GestRh Thouret, se sont associées pour participer au rallye « la Rose Des Sables ». 

Ce rallye, 100 % féminin qui associe orientation et charité, est une action solidaire. Toute notion de vitesse est exclue. 

Formidable tremplin à un rayonnement médiatique sur le personnel féminin dans la Marine Nationale, ce rallye, déjà mondialement connu, où participent déjà une équipe féminine de l’Armée de l’Air et de la Gendarmerie, serait une occasion de mettre en lumière non seulement la Marine mais aussi le personnel féminin. 

Par le biais d’un blog « équipage marine », ces marins pourront relater leurs journées et donc, nous pourrons les suivre au jour le jour. La médiatisation et la communication avant, pendant et après permettront aussi ce rayonnement.

ð Pour réaliser ce projet, ces marins ont besoin de votre soutien, d’une petite aide financière et ont ouvert une association pour la partie légale. Elles possèdent déjà un 4x4 et il ne reste qu’à réunir le reste des fonds nécessaires

Le lien de la cagnotte :  https:/www.leetchi.com/c/lesfillesenpoupe. A savoir que les fonds restants sur ce compte seront reversés à l’ADOSM.

Merci de diffuser largement ce message autour de vous voire de l’afficher. 

ð Plus d’informations dans les flyers et l’article en PJ.


  • Le CESM vous attend à la Mer XXL, pour une conférence riche en témoignage le samedi 6 juillet ! 

« La mer s’écrit au féminin » rassemblera autour de Cyril P. Coutansais, chargé de recherche au CESM, la réalisatrice et réserviste citoyenne Hélène Filières, la navigatrice Anne Quéméré, l’archéologue subaquatique Olivia Hulot et d’un personnel féminin de la Marine nationale… Ce sera l’occasion de découvrir des femmes au parcours hors du comme, étroitement liés aux mers et océans. 

ð Informations pratiques à retrouver sur le Facebook du CESM et sur le site de la Mer XXL.

A vos agendas ! 

Du 20 juin au 13 juillet Exposition « De Dinan à Dinard et Saint Malo par la Rance », dessins bretons par Gab

Ancien marin qui a servi comme quartier-maître puis second-maître bosco au groupement amphibie de Lorient, d'abord comme volontaire service long puis dans la réserve opérationnelle dans les années 90 il est devenu ensuite illustrateur mais reste toujours membre de la famille marine.

Pour être sûr de le croiser sur l'exposition, il est possible de le contacter préalablement par courriel à son adresse onclegab@wanadoo.fr

Lieu : galerie Art-Maniak, 10 rue de la Grange Batelière, 75009 Paris.

Plus d’infos sur l’affiche en pj. 


Du 7 juin au 29 septembre Exposition « Les POM en scène »

A l’initiative du LV (RC) Jean Delalandre, cette exposition ouverte à tous, permettra d’y admirer les œuvres des peintres officiels de la marine sur les quais de Seine. 

Lieu : Duclair-sur-Seine (76)


Du 15 juin au 31 octobre 2019 :  : Exposition « Ligne d’horizon : Mal-Coiffée/Casabianca 1939-2019 »

Le Casabianca, sous-marin de la Marine nationale est reconnu pour ses multiples exploits durant la Seconde Guerre mondiale. Au même moment, la capitale du Bourbonnais est coupée en deux par la ligne de démarcation, et la Mal-Coiffée devient la sinistre prison militaire allemande de la Gestapo. Deux bâtiments aux vocations distinctes mais avec la même ligne d'horizon, celle du courage, du refus d'abandonner la lutte pour libérer la France et la volonté de résister à la barbarie nazie. Pour la première fois, le patrimoine du sous-marin Casabianca de 1.500 tonnes est rassemblé et présenté au public au sein du Château des ducs de Bourbon, au cœur de Moulins sa ville marraine, et haut lieu de mémoire du Département de l'Allier.

Lieu : Château des ducs de Bourbon, au cœur de Moulin, dans l’Allier.

Plus d’infos : sur le carton en pj.


Bonne et Belle fin de semaine, n'oubliez pas d'ouvrir les pièces jointes.





2273 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité générale de l'Alliance Navale

Le CEMM a parlé aux associations.

User profile picture

Association AEN

17 septembre

Actualité générale de l'Alliance Navale

Eloge funèbre de l'amiral Bernard LOUZEAU.

User profile picture

Association AEN

16 septembre

Actualité générale de l'Alliance Navale

LES MARDIS DE LA MER

User profile picture

Association AEN

10 septembre