logo
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Mission Jeanne d'Arc 2017

Actualité générale de l'Alliance Navale

-

04/03/2017


Voir la présentation de la "mission Jeanne d'Arc 2017" en cliquant ici.

Le 28 février 2017, l'amiral Christophe Prazuck, chef d'état-major de la Marine nationale (CEMM) s’est rendu à Toulon pour présider la cérémonie de départ de la mission Jeanne d’Arc 2017. Pour le lancement de ce 8eme déploiement sur BPC, il était accompagné par le vice-amiral d’escadre Charles-Henri du Ché, préfet maritime pour la méditerranée (CECMED), du vice-amiral d’escadre Marc de Briançon, commandant de la force d’action navale (ALFAN) et du contre-amiral Olivier Devaux, adjoint au directeur du personnel militaire de la Marine.

La mission Jeanne d’Arc, c’est un bâtiment de projection et de commandant (BPC), une frégate type La Fayette (FLF), un engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R), deux chalands de transport de matériel (CTM), un Dauphin de la Marine nationale, deux Gazelle de l’armée de Terre, deux Merlin de la Royal Navy, deux embarcations commandos à usages multiples et embarquables (ECUME) mais c’est aussi un rassemblement interarmées et interalliés avec plus de 700 personnels présents pour l’opération.

Ce déploiement opérationnel mobilisera pendant environ cinq mois le groupe Jeanne d’Arc commandé par le capitaine de vaisseau Stanislas de Chargères, qui comprend outre le BPC Mistral, la FLF Courbet placée sous l’autorité du capitaine de frégate Xavier Bagot.

La mission Jeanne d’Arc sera déployée cette année en océan Indien, en Asie du Sud-est, en mer de Chine méridionale dans un cadre interallié. Il s’agit essentiellement de missions de soutien aux opérations dans les zones traversées, de connaissance-anticipation, de coopération régionale et de soutien à la diplomatie.

Une coalition opérationnelle

Le groupe Jeanne d’Arc intègre un détachement de l’armée de Terre dénommé GTE (Groupe tactique embarqué). Il sera assuré par un officier de la 6ème brigade légère blindée et composé d’éléments du 21ème RIMA et de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT).

Un détachement d’hélicoptères de la Royal Navy, composé de deux Merlin Mk3A est présent pendant toute la mission. Ces moyens viennent renforcer les capacités « porte hélicoptère d’assaut » du BPC et permettent un véritable partage de savoir-faire dans le domaine amphibie entre les marines française et anglaise.

La mission Jeanne d’Arc intègre également des éléments issus des autres armées et services. Parmi eux, des Saint-Cyriens, des médecins du service de santé des armées, des commissaires du commissariat des armées, des élèves de la direction générale de l’Armement ainsi que des élèves administrateurs des affaires maritimes. Une pluralité qui confère à cette mission une dimension interarmées significative et formatrice pour l’ensemble de ces jeunes futurs cadres.

Mise en condition tactique des officiers-élèves

C'est dans ce cadre opérationnel que 137 officiers élèves français et étrangers de la promotion EAOM 2017 effectuent leur premier déploiement opérationnel de longue durée.

En partant loin, longtemps et en équipage, cette mission va leur permettre d'acquérir une stature de chef militaire et d’expert. L’acquisition de ces compétences par la pratique in situ de leur futur métier, et par des mises en situation dans un contexte varié d’opérations aéronavales va leur permettre une ouverture aux problématiques stratégiques des zones dans lesquelles ils opèreront durant le déploiement.

C’est avec conviction que le capitaine de vaisseau, Stanislas de Chargères, parle de son expérience et assure aux officiers élèves que cette mission leur permettra d’appliquer les connaissances théoriques acquises lors des précédentes années à l’Ecole Navale en condition opérationnelle et ce dès le début de la mission. « Vous embarquerez comme officier-élève mais serez pleinement officier et considéré comme tel. A vous d’être à la hauteur. Pour cela, il vous faudra d’abord vous former. C’est une des missions du groupe Jeanne d’Arc 2017 […]. Votre formation s’inscrit dans une mission opérationnelle, longue et lointaine. […]. A ces exigences s’ajoute un souhait : soyez heureux à bord de nos bâtiments. […]. Forgez-vous des souvenirs.


Sources : Marine nationale
Droits : Ministère de la Défense 

314 vues Visites

J'aime

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité générale de l'Alliance Navale

MODALITÉS D’ADHÉSION A L'AEN.

User profile picture

Association AEN

30 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La Route du Liban-Secours aux minorités d’Orient, par le CA 2S Jean Patrick Pluvinet

User profile picture

Association AEN

21 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La marine à Paris accueille les marins

User profile picture

Association AEN

16 juillet

alliancenavale.fr