logo
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

26 FEVRIER 2018, DEPART DE LA MISSION " JEANNE D'ARC", ALLOCUTION VAE DENIS BERAUD.

Actualité générale de l'Alliance Navale

-

13/03/2018

ALLOCUTION A BORD DU DIXMUDE

 A L’OCCASION DE L’APPAREILLAGE DE LA « MISSION JEANNE D’ARC »

26 février 2018

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Maire, 

Mesdames et messieurs les élus, 

Messieurs les officiers généraux,

Mesdames et messieurs,


C’est tout à la fois pour moi un honneur et un grand plaisir d’être là aujourd’hui, un peu plus de 36 ans après avoir moi-même appareillé comme midship sur la Jeanne d’Arc.

Je veux tout d’abord remercier les autorités civiles et militaires qui nous honorent de leur présence.

Je veux ensuite saluer les équipages du DIXMUDE, du SURCOUF et du VAR ainsi que les détachements qui les accompagnent, au moment de leur appareillage pour cette « Mission Jeanne d’Arc 2018».


Je tiens également à saluer nos camarades de l’armée de terre (3ème RIMa, 1er REG et 5ème RHC) ainsi que nos alliés américains, britanniques et espagnols. 


Mais je réserverai naturellement l’essentiel de mon propos aux midships, au sein desquels je salue la présence de 21 midships étrangers, de 14 nationalités différentes. Cette présence est une marque de confiance de leurs pays et une opportunité unique d’échange et d’ouverture pour chacun d’entre vous, à titre personnel et, surtout, collectif.

"Midships, vous appareillerez dans quelques heures, unis au sein d'équipages de marins professionnels - ceux du BPC Dixmude, de la FLF Surcouf et du BCR Var - renforcés de détachements interarmées français, américains et britanniques ici présents et qui constituent :

- un Groupe Tactique Embarqué, comprenant les troupes du 3ème Régiment d’Infanterie de Marine et une section de l'US Marine Corps ;

- un Sous Groupement Aéromobile armé par le 5ème Régiment d’Hélicoptère de Combat et le 847éme Naval Air Squadron britannique.

Ce Task Group Amphibie ainsi constitué est une capacité majeure d’un arsenal militaire ; il représente une véritable capacité d'intervention déployée dans des zones stratégiques."

Mesdames et messieurs les midships, vous voilà donc au seuil d’un embarquement grâce auquel vous allez appréhender la réalité de votre métier et apprendre à vivre en équipage.

A bord du DIXMUDE et du SURCOUF, vous allez parfaire votre formation de marin et d’officier et vous allez la confronter à une double réalité. Celle des théâtres d’opérations, et celle de la vie de marin. 

Les théâtres d’opérations d’abord. Notre finalité, c’est le combat. La victoire au combat. Le monde n’a jamais été calme et sûr, mais aujourd’hui le contexte international est devenu particulièrement imprévisible. Dans quelques jours, vous serez dans le détroit de Bab-el-Mandeb. Dans quelques semaines, vous serez en mer de Chine méridionale. Ces deux passages sont emblématiques de deux phénomènes qui sont des ferments de l’instabilité qui caractérise l’environnement géostratégique dans lequel vous allez exercer votre métier ; je veux parler du terrorisme militarisé et de la rhétorique des puissances. 

Le terrorisme militarisé, ce sont des groupes de rebelles qui disposent aujourd’hui d’armes qui étaient, quand j’étais à votre place, l’apanage des grandes puissances. Des missiles antinavires à autodirecteur. Des mines. Des drones de surface. Face à eux, vous n’aurez que quelques secondes pour réagir. Vous porterez la responsabilité de la vie de vos subordonnés, de votre équipage. Comme chef de quart, par la manœuvre instinctive du bon bord. Comme chef de service, par le bon fonctionnement de vos senseurs et de vos armes, et par l’entrainement et l’aguerrissement de vos équipes. Comme officier de quart navire, par la pleine disponibilité de votre propulsion, de votre production d’énergie, et par votre action comme directeur de lutte ou d’intervention pour faire face aux avaries de combat et continuer à vous battre. C’est pour cela qu’on vous appelle officiers et pas managers : parce que vous avez une responsabilité individuelle, personnelle ! Pas seulement dans 10 ou 20 ans quand vous serez officier supérieur mais dans 4 mois, comme chef de quart, OQO ou OQN sur votre premier bateau. La « mission Jeanne d’Arc », à bord de bâtiments de combats modernes, avec des équipages professionnels et aguerris, dans des zones d’opérations actives, c’est une chance unique de vous y préparer.

Face à la rhétorique des puissances, votre navigation en mer de Chine, votre déploiement sur de nombreux autres théâtres, vous apprendront le rôle éminemment stratégique de la marine qui, avec un très large spectre de capacités, allant du sous-marin nucléaire lanceur d’engins au patrouilleur, est présente sur toutes les mers du monde, du Cap Nord à la Terre Adélie, auprès d’un très large réseau d’alliés, non seulement occidentaux et voisins mais également africains, indiens ou encore australiens. Quand vous naviguerez en mer de Chine, de quart à la passerelle du Dixmude, vous représenterez la deuxième puissance maritime mondiale, attachée au respect de la liberté de navigation ; vous représenterez un membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU, attaché au respect du droit international ; vous représenterez un membre fondateur de l’Union Européenne, attaché au règlement pacifique des conflits et à une approche équilibrée des différends ; vous représenterez un membre fondateur de l’OTAN, allié sûr et fiable.

C’est à ça que vous vous préparez. Un rôle de combattant, d’officier, de professionnel de la mer, de représentant de notre pays sur toutes les mers du monde. La carrière que vous abordez est une aventure exaltante et exigeante, pour laquelle vous devrez donner le meilleur de vous-même et qui vous le rendra au centuple.

Je vous engage à tirer le meilleur de cette dernière étape de votre formation. Profitez de la réalité concrète d’un bâtiment de combat, de son organisation, de son fonctionnement et de la mise en œuvre de ses capacités militaires. Connaissez-vous et enrichissez-vous les uns les autres, avec vos camarades, officiers de l’Armée de terre, et étrangers. Goutez de cet esprit d’équipage. Ouvrez-vous sur le monde, notamment durant les escales exceptionnelles que vous vous apprêtez à vivre. Lisez, lisez beaucoup, vous en aurez rarement autant l’occasion dans vos prochaines années. 

Vivez chaque instant de cette « mission Jeanne » comme un moment unique. Tout est utile. Il ne s’agit plus désormais d’avoir simplement une bonne note. Il s’agit de vous préparer à gagner des combats en mer. Cela demande de l’investissement, du travail, de la rigueur, de la précision. Cela suppose d’acquérir une parfaite connaissance de votre outil et des procédures opérationnelles afin de les utiliser à votre avantage et de vaincre.

Cela suppose également de savoir conduire les femmes et les hommes confiés à votre responsabilité dans un environnement complexe et parfois dangereux. Pour cela, vous devrez leur témoigner attention et bienveillance. Vous devrez les connaître, et donc les écouter pour savoir comment les diriger. Alors, vous pourrez montrer de l’exigence à leur égard, et votre autorité n’en sera que confortée. Vous devrez enfin et surtout donner du sens à leur action, ce sens qui justifiera leur engagement et leur donnera envie de vous suivre pour réussir la mission.

Mesdames et messieurs les officiers de marine, commissaires de la marine, médecins du service de santé des armées, officiers amis de la France, l’école de la mer vous attend. Tous ceux qui s’y sont formés vous diront qu’elle est difficile mais que, bien plus, elle est belle. 

Bon vent et bonne mer !

595 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité générale de l'Alliance Navale

MODALITÉS D’ADHÉSION A L'AEN.

User profile picture

Association AEN

30 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La Route du Liban-Secours aux minorités d’Orient, par le CA 2S Jean Patrick Pluvinet

User profile picture

Association AEN

21 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La marine à Paris accueille les marins

User profile picture

Association AEN

16 juillet

alliancenavale.fr