Accès membre

logo

QUELQUES NOUVELLES DE MARINE

  • 24 mai 2019
  • -
  • Catégorie : Actualité générale de l'Alliance Navale
  • -
  • Auteur : Association AEN
  • -
  • Vu : 2996 fois
QUELQUES NOUVELLES DE MARINE

Chers camarades, chers amis de la Marine,

Eléments d’actualité

Opérations de recherche et contre minage sur l’épave du Bugalet

La semaine dernière, le bâtiment base de plongeur démineur (BBPD) Styx et des plongeurs démineurs du GPD Atlantique sont intervenus en baie de Quiberon sur cette barge de fabrication anglaise, ou Landing Craft Tank, appartenant à la Marine Nationale qui a sombré par accident le 8 décembre 1946, sans faire de victime. Toutefois, le LCT N° 1350 Bugalet a emporté avec lui un important chargement de munitions non amorcées et toujours dangereuses car rendues sensibles par le séjour prolongé dans l’eau de mer.

Rapidement, l’emplacement du Bugalet a été balisé comme zone dangereuse le 7 Juin 1950. Il y reste toujours de nombreux vestiges de la cargaison d’antan. Dans le but de poursuivre l’assainissement de l’épave, le BBPD Styx a réalisé ici sa troisième campagne d’intervention sur le Bugalet en l’espace d’un an. Les plongeurs à son bord ont effectué plusieurs plongées d’identification et de travaux sous-marins pour la localisation et l’extraction d’obus concrétionnés dans l’épave.

Ainsi, après 36 heures de plongée à l’air pas moins de 210 obus de 75 mm datant de 1917 et 1928 ont été découverts. Après l’établissement des différents rayons de sécurité autour d’un point dégagé de la baie et le transfert de ces obus, les équipages du BBPD Styx et du GPD Atlantique ont neutralisé un poids de charge total de 177 kg équivalent TNT d’explosifs. En cette période d’affluence de plaisanciers, le sémaphore de Saint-Julien a également fourni une aide précieuse pour la bonne coordination des opérations. 

En dehors de cette mission de contreminages, les périodes de transit du BBPD Styx ont permis aux plongeurs du GPD Atlantique de se qualifier à la plongée profonde en investiguant deux autres épaves : un cargo norvégien, le Stanford, sombré le siècle dernier et le U-boot allemand U171 coulé par une mine le 9 octobre 1942 au large de l’île de Groix. 


Mobilisation du Champlain au profit des Comores

Après le passage du cyclone Kenneth, le bâtiment de soutien et d’appui Outre-Mer "Champlain", basé à la Réunion, au sein des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), a acheminé cinq tonnes de fret humanitaire aux Comores depuis Mayotte dans la nuit du 30 avril au 1er mai.

Le pré-positionnement du bâtiment dans l’océan Indien a permis de profiter de ses capacités pour répondre à l’appel à l’aide de l’union des Comores et de la Croix-Rouge. Les 25 marins du Champlain ont œuvré toute la nuit pour transporter le matériel au plus vite. Ils ont été accueillis le 1er mai par les services de l’ambassade de France aux Comores et des représentants officiers de l’Union des Comores. Le fret a été déchargé dans la journée, grâce à l’embarcation de servitude (EMBSV) dans le port de Moroni, en coopération avec la Croix Rouge et le Croissant-Rouge déjà sur place.


Essais de mise en œuvre d’un ROV de la CEPHISMER à bord du BSAM Rhône

Après une semaine de PPSM au large des côtes bretonnes, le BSAM Rhône a embarqué à son bord une section de la Cellule Plongée Humaine et Intervention Sous la MER (CEPHISMER) basée à Toulon.

Pendant les cinq jours de mer dédiés à ce concours, le BSAM Rhône a confirmé sa vocation de bâtiment de travail en œuvrant au profit du CEPHISMER, pour valider la capacité d’embarquement de « moyens de sauvetage d'un sous-marin » : les deux unités ont ainsi mis en œuvre, pour la première fois à bord d'un bâtiment de la Marine Nationale, le ROV Diomède apte à intervenir jusqu’à 2 000 mètres de profondeur. 

Durant cette période de mer, deux visites d’épaves ont été réalisées sur la côte finistérienne avant d’effectuer des entraînements d’assistance à sous-marin dans le Pertuis breton. Grâce à une bonne coordination des deux unités, ces actions ont permis d’acquérir des compétences nouvelles dans le domaine des travaux sous-marins pour l’équipage du Rhône et de continuer à développer le savoir-faire des techniciens du CEPHISMER dans des conditions environnementales plus difficiles qu’en mer Méditerranée (courant, faible visibilité et marées). Ces exercices, déroulés au plus près de la réalité, ont montré un bel exemple d’action collective et ont ainsi, validé la possibilité de mise en œuvre du ROV Diomède depuis un BSAM.


Visite du SNLE Le Terrible au profit d’un BTS du lycée Saint-Joseph La Salle

Le 24 avril 2019, l’équipage bleu du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible a accueilli à son bord les étudiants de 1ére et 2ème année du BTS Fluide Energies Domotique du lycée Saint-Joseph La Salle à Lorient en partenariat avec le CIRFA de Lorient.

Les élèves intégrés à ce partenariat ont vocation à intégrer la Marine et les forces sous-marines pour occuper à court terme des postes dans le domaine du nucléaire.

Lors de la visite du bord, ils ont pu découvrir les différents systèmes du bord liés à la production d’énergie, la propulsion du sous-marin ou encore la production d’oxygène. A l’issue, ils ont pu déjeuner sur la base opérationnelle de l’Ile Longue avec de jeunes marins, futurs atomiciens, et les interroger sur leur parcours. Cette découverte du monde des sous-mariniers s’est terminée l’après-midi par une conférence sur les forces sous-marines et la visite des simulateurs à Brest.

Gwenaël, l’élève de 2ème année de ce BTS FED, a eu le privilège, lors de son stage, d’être intégré dans les équipes du service réacteur à bord d’un autre SNLE du 8 au 19 avril 2019. Il a pu suivre des opérations de maintenance, de recherches de pannes et découvrir la vie de l’équipage. Ces deux semaines de stage ont permis de conforter son choix d’intégrer la Marine et les forces sous-marines. Il devrait rejoindre l’école de Maistrance comme « Technicien de conduite et de maintenance nucléaire » pour la rentrée de septembre 2019.


L’Auvergne en escale en Auvergne

Le 7 mai 2019, une délégation de vingt marins de la frégate Auvergne menée par son commandant s’est rendue à Montluçon, sa ville marraine, pour y rencontrer ses partenaires.

Les marins ont d’abord été accueillis au sein d’établissements scolaires de la ville pour y présenter la Marine et ses métiers. Cette première journée s’est achevée par une visite de l’usine « Safran » dans laquelle sont notamment produites les centrales inertielles des frégates multi-missions.
Le 8 mai, les marins se sont rassemblés sous le monument aux Morts de Montluçon pour commémorer la victoire de 1945. A la suite de ce rassemblement solennel, ils ont rejoint les quelques 800 Montluçonnais venus accueillir, malgré la pluie, une démonstration et une présentation d’un hélicoptère Panther de la 36F.
Ce séjour de l’Auvergne en Auvergne, riche en échanges et interactions avec la population, a incontestablement renforcé l’attachement encore récent mais déjà réciproque entre la frégate et sa marraine.


Le CMT « Céphée » reçu avec apparat à Versailles

Dans le cadre de la commémoration de la victoire du 08 mai, une délégation du CMT « Céphée » s’est rendue à Versailles du 07 au 08 mai 2019. La journée du 08 mai a dans un premier temps été marquée par la cérémonie de commémoration où la Marine nationale a été représentée par la délégation du CMT « Céphée » ainsi que celle de la préparation militaire marine (PMM) de Versailles. La rencontre de ces deux délégations a été l’opportunité pour les membres d’équipage du CMT « Céphée » de partager leur expérience avec les jeunes de la PMM. Le second fait marquant, et point d’orgue de cette journée, a été le lien scellé entre le chasseur de mines et sa ville marraine. Le capitaine de corvette Nicolas Hippert, commandant du CMT « Céphée », s’est ainsi vu remettre la médaille de la ville, récompense qui souligne l’investissement du bâtiment de la Marine nationale dans la relation qui le lie au chef-lieu des Yvelines. En retour, le commandant a remis au maire, monsieur François de Mazières, la tape de bouche du CMT « Céphée », partie rejoindre la maquette du « Céphée » exposée dans le hall de la mairie.


Dernière visite d’une délégation de la frégate Cassard à Dijon

Après plus de 30 ans de parrainage avec la ville de Dijon et en vue de son désarmement imminent, une délégation de la frégate Cassard s’est rendue dans sa ville marraine pour une ultime visite sous des airs d’adieu.

Arrivé dans l’après-midi du 6 mai, le groupe du Cassard a rejoint la caserne Vaillant où les attendaient pour les accueillir, l’adjointe au maire ainsi que le chef du bureau du CIRFA situé dans cette enceinte. Après un message de bienvenue, des échanges sur les activités à venir et la perception des logements pour ce séjour, les marins sont invités à visiter cette magnifique ville que certains découvriront accompagnés des « habitués » des lieux.
Mardi 7 mai, 07h00 : Branle-bas ! Petit-déjeuner puis départ pour la visite du lycée Hippolyte Fontaine afin de rencontrer les élèves en BAC PRO Marine nationale. Au programme, présentation de la dernière mission par le commandant, visite des ateliers du lycée, discussions entre les élèves et les marins et, pour finir, échange de cadeaux. Une magnifique silhouette du Cassard façonnée par les élèves est offerte aux marins, la dernière tape de bouche de la frégate est remise aux lycéens. S’en suit un déjeuner en ville offert par la mairie où la bonne ambiance était de mise, rythmée par les chants de l’équipage résonnant dans la belle place de la Libération. Afin de digérer ce repas tout en se cultivant, une balade dans Dijon animée par un guide était prévue.
18h : une réception à l’Hôtel de ville en l’honneur de la délégation du Cassard a été organisée. Monsieur François Rebsamen, maire de Dijon, ainsi que de nombreuses autorités y étaient présentes. Vint ensuite le repas au caveau de l’Amicale de la Marine ponctué par le discours du président, de la présentation de chaque amicaliste et des anecdotes des anciens.
Jour de commémoration du 8 mai 1945, le personnel de la délégation fait ses derniers ajustements de tenue et rejoint le monument aux morts où se tiendra la cérémonie. Une pluie fine commence à tomber, celle-ci nous accompagnera pour la matinée. Parmi toutes les délégations présentes, celle du Cassard est remarquée par de nombreuses personnalités. A l’occasion de cette cérémonie, un marin du CIRFA de Dijon aura l’honneur de se faire remettre la médaille militaire par le commandant du Cassard. Suite à cela, direction le quartier Deflandre afin de rencontrer la Préparation Militaire Marine autour d’un verre et d’un bon repas. Nombreux furent les échanges entre les stagiaires PMM et les marins du Cassard, lesquels purent donner des conseils avisés sur l’orientation future de ces jeunes et expliquer au mieux leur quotidien.
Vient le temps des adieux. La délégation doit reprendre la route pour Toulon afin de pouvoir entamer le désarmement sa frégate. Merci à eux pour ces moments.


Vivez marin ! 

À l’occasion du début de la phase d’admission de ParcourSup, la Marine nationale réaffirme sa volonté de recruter des titulaires du baccalauréat, sans exigence de filière, au sein de son école de Maistrance, et confirme son engagement pour la formation et l’emploi des jeunes.

Retrouvez en PJ les informations essentielles sur l’Ecole de Maistrance, et n’hésitez pas à les relayer.


Commandez l’ouvrage caritatif réalisé pour les 70 ans du commando de Penfentenyo ! 

Célébrant 70 ans d’histoire, cet ouvrage présente : une rétrospective historique inédite sur l’implication opérationnelle du commando ; un reportage photographique sur le commando d’aujourd’hui ; une présentation des œuvres réalisées dans le cadre du projet « Tradition & Solidarité ». 

Bon de commande en PJ-- Clôture des préventes le 31 mai 2019 -- L’intégralité des bénéfices issus de la vente sera reversée au profit des œuvres sociales de l’ADOSM – Entraide Marine !


Soirée-débat « De l’or noir à l’or bleu, une histoire maritime de la transition énergétique », à l’occasion de la sortie de la revue Etudes.

"Réfléchissez au mouvement des vagues, au flux et au reflux, au va-et-vient des marées. Qu'est-ce que l'océan ? Une énorme force perdue. Comme la terre est bête ! Ne pas employer l'océan !"

C'est à cette formidable aventure de l'exploitation des énergies marines à laquelle nous enjoignait Victor Hugo que vous convient le Centre d'études stratégiques de la Marine et la revue Etudes.

Ouverte par Arnaud Leroy et conclue par Titouan Lamazou, cette soirée retracera l'histoire des énergies marines : de l'exploitation du pétrole offshore à l'éolien en mer, en passant par le gaz naturel liquéfié. Vous y découvrirez également le rôle de la Marine nationale dans la protection de ces ressources et de ces flux.

Plus d’infos sur le site du CESM

https://cesm.marine.defense.gouv.fr/index.php/18-accueil/128-save-the-date-de-l-or-noir-a-l-or-bleu

Jeudi 13 juin, 19h-21h, au Centre Sèvres (6e).

Entrée libre / Inscriptions obligatoires via le lien suivant : https://forms.gle/FFieZ8VKSq67kuy48.


A vos agendas ! 

Du 9 mai au 15 juin : exposition « Pacifique. Ou Presque » de l’écrivain de marine Emmelene Landon 

L’article de Switch on Paper sur l’exposition d’Emmelene Landon :

 https://www.switchonpaper.com/2019/05/16/pacifique-ou-presquea-bord-du-dentrecasteaux-bsaom/

Lieu : A l'Espace des femmes, 35, Rue Jacob (Paris)


3 juin, 14h30 : Colloque Borda (voir PJ)

La vie de Borda, dont plusieurs navires de la marine française ont porté le nom, c’est la vie de la marine française de la fin du XVIII ième siècle, de ses combats, de ses recherches, ce sont ses avancées technologiques dans les arts de la navigation, de la construction navale et de l’hydrographie.

L’Académie de marine et le Bureau de longitudes se sont associés pour réaliser ce colloque qui en présentant la richesse de la vie de ce marin et savant d’exception, fera revivre toutes ces pages de l’histoire de notre marine et de l’intervention des sciences dans les arts de la mer. 

Lieu : Ecole militaire, amphithéâtre Suffren


5 juin, 19h-20h30 : Conférence navale « Projection, enjeux stratégiques et actualités », à l’occasion des 75 ans du Débarquement. 

Animée par Martin Motte, historien et directeur du cours de stratégie à l’Ecole de Guerre

Inscription sur le lien suivant : https://forms.gle/V7dAwthRt2DxrUsy8

Lieu : Ecole militaire, amphithéâtre Desvallières


Du 03 avril au 05 janvier 2020 : Exposition « Océan, une plongée insolite » 

Lieu d'exploration, réserve de biodiversité, source d'inspiration et de légendes, découvrez les facettes les plus étonnantes et les plus méconnues de l'océan !

Lieu : Grande Galerie de l’Evolution au Museum national d’Histoire naturelle

Plus d’infos : http://www.jardindesplantesdeparis.fr/fr/programme/galeries-jardins-zoo-bibliotheques/ocean-plongee-insolite-3681


Auteur :
Association AEN

Staff

Documents (3)

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire