logo
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

La mission Jeanne d'Arc en Indonésie.

Actualité générale de l'Alliance Navale

-

14/05/2018

De Jakarta à Lombok : l’hospitalité anglaise, la colère de Neptune et les délices de Bali

Nous avions laissés nos midships en route pour Jakarta, capitale de l’Indonésie. Ce passage à quai de deux jours fit à beaucoup l’effet d’un répit de trop courte durée. Pour quelques-uns, ce fut l’occasion d’un échange culturel enrichissant avec la Royal Navy, échange que le plus marqué des tropismes historiques sur la longue rivalité qui oppose nos deux marines ne pouvait assombrir tant l’Anglais sait se montrer un hôte agréable en certaines circonstances. Après le traditionnel cocktail donné le lendemain et qui fut l’occasion de rendre la politesse aux marins de l’Albion, le groupe appareilla.

Les midships, heureux de prendre la mer pour Bali, ne voyaient pas les nuages noirs qui commençaient à s’amonceler au-dessus de leurs têtes à peine les bâtiments partis. En effet, ils ne réalisaient pas encore la gravité d’un crime que le dieu de la mer comptait fermement leur faire payer : Néophytes, ils avaient prétendu entrer dans l’hémisphère sud. Pauvres fous, le passage de la ligne est loin d’être une formalité, et, avec ceux du bord qui se trouvaient dans la même situation, ils se soumirent aux épreuves qui devaient leur permettre de franchir les portes du royaume de Neptune.

Au bout d’une courte traversée, ce qui devait être le point d’orgue de la mission les attendait : l’escale à Bali, et l’exercice Komodo. Six jours d’escale complets, dans une île de rêve au milieu de la mer de Java. Chacun trouve son compte dans un tel lieu. Des levers de soleil du haut du volcan aux séances de surf et de plongée dans les eaux azur et pavées de corail qui entourent l’île, sur des épaves à fleur d’eau ou au milieu des raies manta, impossible de tout faire en si peu de temps. Certains trouvèrent même des voies d’escalade, dissimulées au milieu de la végétation abondante couvrant les falaises qui forment autour du volcan comme une immense arène. Les plus casse-cous, en dépit des recommandations de la faculté, n’hésitèrent pas à s’essayer au scooter, moyen de transport privilégié des locaux. La qualité des routes, la circulation à gauche (là aussi !) et leur maîtrise naissante des deux roues valurent à beaucoup de ceux-là des chutes douloureuses mais heureusement sans conséquences. Quitter un tel endroit n’est pas chose aisée, mais l’exercice Komodo attendait au tournant.

Komodo, grand exercice de coopération entre marines de la région organisé par la marine indonésienne offrit d’autres spectacles aux midships. Le plus marquant demeure celui d’une flotte de près de quarante bâtiments de guerre, rassemblant au total 43 nations, au mouillage devant l’île de Lombok, pendant que certains avaient la chance d’aller à terre assister aux échanges entre chefs. La conclusion de l’exercice, cinq jours après, se fit dans une immense ligne de file digne des grands affrontements que cette région avait sans nul doute connus soixante-quinze ans plus tôt. A peine la formation rompue, le groupe prit à pleine vitesse la route de Darwin, prochaine escale de son périple.  

329 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité générale de l'Alliance Navale

MODALITÉS D’ADHÉSION A L'AEN.

User profile picture

Association AEN

30 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La Route du Liban-Secours aux minorités d’Orient, par le CA 2S Jean Patrick Pluvinet

User profile picture

Association AEN

21 juillet

Actualité générale de l'Alliance Navale

La marine à Paris accueille les marins

User profile picture

Association AEN

16 juillet

alliancenavale.fr